Non classé

Trop de playlists tue la playlist!

Créées par ses propres goûts ou en suivant ceux des autres, anciennement sous forme de CDs ou cassettes, pour un besoin spécifique ou récréatif, les playlists apportent un moyen propre d’apprécier et de découvrir la musique. Pour soi-même, pour quelqu’un de spécial 💘, ou plus particulièrement pour une utilisation professionnelle, elles nous accompagnent dans nos quotidiens et sont le symbole de nos nouveaux modes de consommation.

 

L’exposition à la musique est perpétuelle. Exception faite des – très en vogue – retraites bien être où la méditation silencieuse est de mise, il est quasiment impossible de passer une journée sans écouter, entendre ou subir de la musique. Grâce à la dématérialisation, chacun peut aujourd’hui créer et façonner sa liste de lecture, la nommer et la partager ! C’est ainsi que chaque jour, des milliers de playlists sont élaborées, par des millions d’utilisateurs mais aussi et surtout, générées par des robots nourris de nos habitudes d’écoutes.

 

Share moi tes playlists, je te dirai qui tu es.”

 

Depuis toujours, la musique permet de véhiculer des émotions et crée des affinités entre les individus. Le succès actuel des playlists devient un mode de vie, allant même jusqu’au rapprochement social et aux rencontres basées sur les playlists que nous apprécions. Le “Playlistime” ou l’art de juger quelqu’un sur la base de ses playlists, en est probablement une première dérive… (clin d’oeil).

 

 

Malheureusement, lorsque ce besoin de playlist devient une nécessité business (lieux, hôtels, boutique, bars..), l’utilisateur se retrouve souvent perdu dans des catalogues, certes riches, mais surtout déstabilisants de grandeur. La multitude de playlists créées pour des ambiances – de plus en plus – spécifiques donne lieu à des “Matin Type 3”, “Tea Time des deuxièmes samedi du mois” ou encore “Apéro Chill au Prosecco”. (Une pénurie de Prosecco compromettrait alors fortement sa légitimité :)) L’embarras du choix ou comment finir noyé dans une offre démesurée…

 

Pour une marque, un lieu, la sélection musicale peut facilement devenir un casse-tête. Le choix pléthorique rend la tâche laborieuse. S’attacher les services de midi vous garantit des playlists précises, efficaces, en accord avec vos valeurs et qui transmettent un message clair à vos clients. Chez nous, l’accent est mis sur la qualité (vs. la quantité) et sur le renouvellement fréquent des playlists… Le remplissage? Très peu pour nous. Chaque titre est ainsi délicatement sélectionné par nos directeurs musicaux avec rigueur et passion (voir notre article sur notre métier de curateurs musicaux).

 

Dans un futur plus ou moins souhaitable, les ordinateurs seraient en mesure d’interpréter les émotions de chacun, permettant à leurs algorithmes de créer des playlists “parfaites”. Cependant et malgré les progrès considérables de ceux-ci, l’oreille humaine demeure toujours plus affûtée pour distinguer l’émotion d’une voix, l’énergie d’un clavier, le groove d’une basse… (Ouf! :)) Chez Midi, nos directeurs artistiques consacrent la majorité de leur temps à dénicher ces perles rares pour les playlists de leurs clients.

 

Notre mission de traduire les besoins de nos clients en sélections musicales est un travail qui oppose la quantité à la qualité. Notre parti pris est de conserver un nombre limité de playlists à nos clients ainsi que des sélections de tailles raisonnables. Transmettre des émotions nécessite de la précision et du temps, rien d’autre!